Une autre Vie

Le 16 Décembre, 2016, nous avons visité le Musée de la Photographie de Thessalonique. Au musée, à cette époque, il y avait une exposition intitulée “Une autre Vie” (flux humain / inconnu Odysseys). L’exposition fait référence à la question des réfugiés, en particulier aux conséquences de la guerre que beaucoup de personnes aujourd’hui ignorent. Ce rapport vise à informer et à sensibiliser l’homme impitoyable actuel.Avec une visite guidée spéciale, les membres de l’équipe du projet ont tenté de vivre l’aventure de ces gens exécutés et de comprendre la force de l’instinct de survie. Dans la tournée, nous avons connu un crescendo d’émotions.

Quelques photos montrent l’horreur de la guerre, d’autres, la mort, d’autres le combat pour la vie, d’autres des gens épuisés et d’autres concernant les réfugiés quel est le comportement de la population de notre pays comme pays d’accueil…

1Alkis Konstantinidis:Réfugié syrien tient un bébé dans un gilet de sauvetage après un navire à une centaine de mètres avant d’arriver à l’ile Lesvos (13/09/2015)

2

John Kolesidis: Les réfugiés et les immigrants au cours de la distribution de nourriture dans le camp de réfugiés à la frontière Grèce-Macédoine, près de Idomeni (10/03/2016)

3

Sakis Mitrolidis: Enfant réfugié joue avec un pistolet jouet devant les hommes de la police la ligne de chemin de fer en -PGDM près de la frontière grecque à Idomeni (12/03/2016)

5

George Moutafis : Touristes qui bronzeent, en tant qu’une réfugiée de Syrie atteint la plage avec portant son bébé. Kos. (03/08/2015)

6

Mars Messina: Carcasses des radeaux et des gilets de sauvetage utilisés des milliers de réfugiés et de migrants qui ont traversé la mer Égée pour déverser sur Molyvos. Lesbos. (19/02/2016)

7

Yannis Behrakis: Réfugié syrien embrasse sa fille marchant dans une tempête à la frontière gréco-macédonienne à Idomeni. (10/09/2015)

8.png

Alexander Katsis: Le 12 mai 2014, ainsi que les voyageurs habituels ont débarqué au port du Pirée avec 56 réfugiés. Ils sont venus avec eux aussi, 18 cadavres de ceux qui revent le «rêve européen» violemment interrompu dans un naufrage au large des côtes de Samos.

 9
Dans une nuit perdue il y une autre a affronter et découvrir la force humaine . Le froid , le vent, la pluie, et une mer inhospitaliére froide forment le fond d’un voyage pas si intéressant et agréable vers la moderne Ithace de Cavafy.

Nicoletta Ntinopoulou

lycée Itea Gréce

 

 

Anuncios

La performance du DJ et la rencontre avec la vache!

Images tournées depuis un petit hélicoptère qui permettent d’avoir une vue plus générale de la cité.

C’est relié avec la suite grâce aux visages de Vinz et Saïd qui regardent vers le haut.

Kassovitz estime que la scène est ratée, car le mini-hélicoptère devait passer par-dessus les immeubles. Mix de NTM et d’Assassin, par le DJ, puis chanson d’Edith Piaf (« Je ne regrette rien »), comme pour montrer que toutes les gé- nérations sont présentes. C’est une musique que les personnages entendent .

https://www.youtube.com/watch?v=js2_hBDi2LI

L’équipe du tournage avait vu des chameaux de cirque dans la cité et a voulu répéter cette scène surréaliste. Liaison avec l’expression anti-policiers. « Mort aux vaches »

https://www.youtube.com/watch?v=S3DD-7Tqg84

Nicolas, Lycee Itea, Gr

La haine

77859-la-haine-mathieu-kassovitz2

Comment en est-on arrivé là?

Comment le sentiment de haine est devenu si fort qu’il a mené le policier jusqu’à cet incident dramatique, jusqu’à appuyer sur la détente.

Le film démarre sur des images d’archives , des manifestations, puis quelques altercations jusqu’à ce que cela dégénère totalement.

La présentation des trois personnages principaux est efficace et très « typographiée » (le tag de Saïd sur le bus des CRS, le plan sur la bague « Vinz » de Vincent et l’affiche de boxe pour Hubert).

said1

Les trois personnages représente des minorités religieuses ou ethniques de la société :un juif (Vincent), un maghrébin (Saïd) et un noir (Hubert).

Cependant le trio fonctionne bien et on les suit durant toute une journée vaquer à leurs occupations.

Le film peut se comparer à une tragédie moderne, et durant tout le film, l’apparition de l’heure de la journée en blanc sur fond noir, nous annonce une certaine fatalité.

Le fait est que Vinz qui est en possession d’une arme à feu perdue par un policier et il compte bien équilibrer la balance si leur ami actuellement dans le coma à cause d’une bavure policière meurt.

Durant tout le film, Hubert le premier essayera de le faire raisonner « La haine attise la haine » lui rappelle-t-il.

Hubert représente d’une certaine façon la raison dans cette banlieue.

C’est également lui qui énonce l’histoire du mec qui tombe de l’immeuble, et qui se dit à chaque étages « Jusque là, tout va bien ».

Mais Hubert comme le film nous dévoile que c’est l’atterrissage qui compte, et celui-ci se jette dans la violence.

La confrontation Vinz/Hubert est l’un des principal sujets du film.

A la fin, Hubert réussira à ouvrir les yeux à Vinz mais c’est à ce moment là que surviendra la fatalité du film…

Marie &  Dimitra, Lycée Itea, Gr

« ça ne marche que dans les films »

Un film  bourré de références!

Vinz rejoue une scène culte du film de Martin Scorsese “Taxi driver” « You talkin’ to me ? », devenu « C ’est à moi qu’tu parles ? »

https://www.youtube.com/watch?v=okQJPUTQMqA

les trois héros du film passent à Paris devant une affiche publicitaire sur laquelle est écrit “Le monde est à vous”, écho du “The World Is Yours” de “Scarface” de Brian De Palma.

https://www.youtube.com/watch?v=Ddf4XD7b34g

Saïd passe devant l’affiche et rajoute un N (clin d’oeil au titre du film) à la place du V, offrant alors à lire « Le monde est à nous ».

Georgia, Lycée Itea, Gr

La Haine

img_20161212_201619La haine est une film tragique qui passé dans la periferique de Paris et qui raconte l’histoire des consequences des les émeutes.

Tôut comance avec la baure de Abdel Ichah un juene de 16ans.

À ses amis Vinz, Hubert et Saïd qui parcipent dans les emeutes les efache la situation de Abdel et ils veulent faire quelque chose a propose de lui.

Pendant les emeutes un policie perdre sa flingue et Vinz est qui la trouve, il la montre à Saïd et Hubert et il leurs dit que si Abdel meurt il va tuer un policie.

Les trois garçon detestent la policie parce que ils croient qu’ils sont toujour poursuivent pour c’est qu’ils sont, puisue Vinz et juif, Hubert est noir et Saïd et maure.

Ils ont quelques altercations comme par example ils sont délogés par la police d’une terrase où ils se réunissent, et aussi quand ils vont visiter Abdel a l’hôpital…

Sans importe les probleme qu’ils ont, ils decident d’aller à Paris pour voir un combat de box d’un ami, mais avant ils visitent Asterix qui doit donne à Saïd l’argant qu’il l’avez pretté. Quand ils sortent de l’etage de Asterix ils sont arrete par la policie moins Vinz qui s’échappe.

Les trois perdent le dernier train pour returner à la cité et ils decident de faire un tour par Paris.

Ils entrent dans une gallerie d’art où ils faissent un altercation et ils sont jetés. Aprés ils eseigent de voler un voiture pour returne à la cité mais la policie arrive et ils courent.

Quand ils son en securité Saïd insulte a un group de skins avec le quel ils se recontrent aprés et ils se battent. Dans le bat Vinz sors le flingue et tous fuient excépté un, Hubert anime Vinz a tuer lui mais il ne le fait pas et le trois partent.

Ils returne à la gare pour dormir mais ils voient à la tele la nouvelle de que Abdel est mort.

Ils rantrent a la cité et un policie arrete Vinz, il fini par tirer lui alors Vinz meurt, Hubert prendre le flingue de son ami et le policie et lui son face a face.

La dernier image qu’on voit est la visage de Saïs quand un tir sonne mais on ne sais pas qui de les deux meurt.

Trois mots, un titre jazzy !

LES PROTAGONISTES

mag

Un peu, Beaucoup… Aveuglément, trois mots composant un titre jazzy qui pourrait se confondre avec la carrière en salles du premier long-métrage en tant que metteur en scène pour Clovis Cornillac. Le public, parfois exigeant, lui a fait aveuglément confiance en venant nombreux découvrir son film, cette histoire légère se déroulant entre les murs fins d’immeubles parisiens.

Un Peu, Beaucoup, Aveuglément doit énormément à son couple principal, rencontre incongrue, mais juste, constamment dans le ton équilibré entre romance et comique de situation. Mais le long-métrage doit aussi aux deux seconds rôles, Philippe Duquesne (un habitué du style) et Lilou Fogli (femme à la ville de Clovis Cornillac), découverte délicieuse dans le rôle de la sœur insatisfaite et nympho de Machine.

Machin, un inventeur de casse-têtes. Investi corps et âme dans son travail, il ne peut se concentrer que dans le silence. Machine est une pianiste accomplie et ne peut vivre sans musique. Elle doit préparer un concours qui pourrait changer sa vie. Ils vont devoir cohabiter sans se voir…

Yannis, LYCEE ITEA, Gr

Spencer Bogaert

Le 24 Novembre, on a reçu l’acteur Spencer Bogaert, qui est un acteur belge  connue grace á “Vincent”, un film franco-belge.

Il est né au nord de la Belgique est il a 18 ans.Il a commençé sa carriere en faissant du théâtre quand il avait 8 ans et son premier film était quand il avait 14 ans. Pour le film “Vincent”, il a appris le français, en étudiant 4 heures par semaine, il voyait deux film par jour en français et il écoutait de la musique française.

Pendant la visite, on lui demandait sur sa famille, la relation entre les autres acteurs, qui était trés bonne, parce qu’ une des actrices a été comme une mére pour lui. On lui a  demandé sur ses projets futurs, et nous avons appris qu’il va faire un film cet été.