“Et si on se voyait mieux sans se voir ?”

“Un peu beaucoup aveuglément”, la comédie de Clovis Cornillac .

b7116037b

“Et si on se voyait mieux sans se voir ?”

Au début, on est inquiet. Au milieu, on est chipé. A la fin, on est séduit.

Un film que j’ai adoré, délicatesse, poésie, humour, de bons acteurs, ce film est un délice…

j’ai adoré cette vision de l’amour aveugle c fait avec brio délicatesse et poésie les acteurs sont impeccables. Je conseil ce film!

b6106c1bb

Un petit moment de bonheur et des acteurs impeccables..

Le film raconte avec un charme fou dénué de toute mièvrerie, notre époque où, malgré l’explosion des moyens de communication, la solitude n’a jamais semblé aussi difficile à vivre.

Un premier film drôle, sincère et touchant. Les codes du genre sont respectés, l’humour fait mouche sans être lourd et les tourtereaux séduisent. Une comédie réussie.

Cornillac maîtrise son sujet. Les dialogues de cette comédie romantique sont enlevés, l’humour pétillant et le jeu des comédiens délicieux.

b3d8f87b

Au final, “Un peu, beaucoup, aveuglément” n’est ni lourd, ni vulgaire, ni déjà-vu et encore moins cynique. En bref, on vous le conseille !

Une relation à l’aveugle, aussi originale que ce premier film réalisé par Clovis Cornillac en personne, qui détourne les codes du genre et fait de “Un peu, beaucoup, aveuglément” une comédie romantique… à voir.

b2c9b6bb

Enfin une comédie à la française digne de ce nom! Toute en finesse, sans gag clownesque, bien jouée, bien filmée, bien réalisée. Une petite perle dont on ne parle pas assez. Il semble bien que Clovis Cornillac soit tout autant doué devant que derrière la caméra. Mais bon, je suis fan du bonhomme et donc pas obligatoirement objectif. Mais soyez assuré de passer un bon moment en allant voir ce film sans effets spéciaux démesurés, sans cascades rocambolesques, sans effusions de sang mais avec des sentiments palpables, des acteurs impeccables, etc… Un petit moment de bonheur, quoi!

b1ba74fb

Une passionnée de musique et un passionné de jeux de réflexion doivent trouver un compromis pour pouvoir mener leurs activités respectives sans se gêner. Ils apprennent de cette façon à se connaître et à s’apprécier. Une comédie sans prétention mais avec une histoire originale et des acteurs sympathiques.

Angelique ,  Anastase, Sotiria, Jean, Evripidis, Eleftheria, Konstantina, Alexandros

Anuncios

UN PEU BEAUCOUP EVEUGLÉMENT

Screenshot_2016-11-30-19-35-51-1.png
«Machin» est un Géo-Trouvetou asocial qui prend un malin plaisir à faire fuir tous les locataires habitant juste derrière le mur de son appartement. Il ne supporte qu’Artus, son meilleur ami, de plus en plus affligé. Débarque alors une jeune femme à lunettes, timide et musicienne. L’inventeur va tout tenter pour la faire déguerpir. Ils communiquent, sans se voir, à travers le fameux mur très mal insonorisé. Contre toute attente, ils finissent par s’apprivoiser. Elle lui ment sur son physique, et lui se fait passer pour un Italien ténébreux. Elle finit par avoir un rendez-vous avec un Italien qu’elle prend pour son voisin. Les quiproquos s’enchaînent…

Les principaux acteurs sont Clovis Cornillac (Machin) et Mélanie Bernier (Machine); et les acteurs de soutien sont Lilou Fogli (Charlotte) qui est la soeur du protagoniste et Philippe Duquesne (Astus) qui est l’ami du protagoniste.

Les meilleures partes du film sont: le fin, le fact de parler sans se voir, l’amour, la musique…
L’amour c’est une des meilleures choses du film parce que c’est une différent à cause de qu’ils tombent amoreux sans se voir, et on a beaucoup aimé le fin du film parce qu’ils finissent ensembles.
On n’a pas aimé le personnage du professeur de piano, parce qu’il n’est pas gentil avec l’actrice principale
Une autre chose qu’à été différent d’autres films c’est qu’elle était comme une pièce de théâtre parce que on voit les deux chambres  à la même fois.

Personnellement, nous nous aimions beaucoup ce film, parce qu’il est différent, nous avions jamais vu un film où un homme et une femme, pourraient aimer et ils avaient une relation divisée par un mur.

Mónica y Paula.